Dragon Mythologie Grecque

Les Dragons dans la Mythologie Grecque

de lecture - mots

Dans la mythologie Grecque, les dragons étaient, pour la plupart, des énormes serpents dotés de capacités surnaturelles. Les grecs nommaient ces bêtes "Drakon". Ces créatures ont joué un rôle capital dans les mythes Grecs, et même dans la culture Grecque.

Dans cet article, on va voir les principales créatures s'apparentant à des dragons, dans la mythologie Grecque.

Tu vas t'apercevoir que, contrairement aux dragons du moyen-âge Européen, les dragons de la Grèce antique ne possédaient pas d'ailes, ni de pattes.

Les dragons dans la mythologie Grecque

1. Typhon

Typhon était la créature la plus puissante et dangereuse de la mythologie Grecque. Typhon était à la fois un Dieu et un monstre. Il respirait et crachait du feu.

Ses parents : Typhon était le fils de Gaïa et de Tartare. Gaïa était la déesse de la terre et Tartare un meurtrier en puissance.

Sa genèse : selon certaines légendes, Hera aurait souhaité crée un dieu plus puissant que Zeus. Ainsi, elle aurait fait en sorte que ces deux surpuissants dieux mettent au monde une terrible créature.

Sa mission : il a été envoyé sur Terre pour en finir avec Zeus et et le monde. Et le pire, c'est que Typhon avait les capacités de le faire !

Collection des Produits Dragons les plus vendus

Typhon l'effrayeur des dieux : Typhon a livré de nombreuses batailles contre Zeus. Il a également détruit des villes et a même jeté des montagnes, dans sa furie absolue. De nombreux dieux de l'Olympe furent effrayés par lui, et prirent alors forme animale après cela. Seuls Dionysos, Athéna et Zeus sont restés dans leurs formes traditionnelles. 

Ses terribles enfants : en plus d'avoir été l'initiateur de bons nombre dévastations, Typhon fut le géniteur de plusieurs terribles créatures, avec sa sulfureuse amoureuse Échidna. Il était connu pour être comme le "père de tous les monstres", et Échidna la "mère de tous les monstres". Parmi leurs enfants, on peut citer :

  • Le Sphinx, qui tuait tous ceux qui ne parvenaient pas à résoudre ses énigmes,
  • Le Lion de Némée et sa peau impénétrable,
  • Ou bien le Cerbère, un chien à 3 têtes qui protégeait le monde des morts,
  • Ou encore le monstre Orthrus, qui était un chien à deux têtes qui vivait avec des géants,
  • Sans oublier l'aigle du Caucase, qui dévorait tous les jours le foie de Prométhée,
  • Et l'Hydre de Lerne, la Chimère et le Ladon. On verra ces trois là un plus loin dans cet article.

Typhon et Echidna

Typhon et Échidna

Son Physique :

  • Typhon était gigantesque, si bien que sa tête frôlait les astres,
  • Il avait un torse humain, mais ses jambes étaient des serpentins de vipères qui sifflaient et attaquaient quand il bougeait,
  • Sa tête principale supportait 100 têtes de serpents, qui émettaient différents bruits d'animaux,
  • Ses yeux étaient éclatant de rouge. Ils terrorisaient tous ceux qui avaient le malheur de les apercevoir,
  • Sur son corps étaient greffés des centaines d'ailles différentes. Ses mains étaient composées de 100 serpents enroulés. Ses jambes pareils,
  • Certaines sources affirment que Typhon avait jusqu'à 100 têtes, toutes d'animaux différents tels que des taureaux, des sangliers ...

Zeus contre Typhon

Zeus, à gauche avec son éclair, contre Typhon

2. Ladon

Si on devait sélectionner une créature mythologique Grecque qui s'apparente le plus à un dragon, c'est le ladon (en grec ancien Ládôn) qui remporterait le concours ! Il tirait sa célébrité du fait d'avoir enrouler son corps autour d'un arbre du jardin des Héspérides.

Ses parents : cet animal fantastique était le fils de Typhon et d'Echidna. Cela dit, il était également nommé fils de Ge, ou de Phorcys et Ceto.

Sa mission : sa principale mission était de garder les pommes d'or de ce jardin, qui furent tant convoités ! Et comme il ne dormait jamais, ces pommes était surveillées 24 heures sur 24. Cette mission lui avait été confié par Junon.

Sa mort : il fut tué par hercule (Héraclès), lors des fameux 12 travaux de ce dernier. En effet, Héraclès avait pour mission de récupérer les pommes d'or.

Son physique : d'après la légende, il pouvait avoir jusqu'à 100 têtes.

Ladon

Constellation : la constellation appelée "Draco", qui encercle le pôle nord, est associée au ladon.

Un monstre marin dangereux : selon Hésiode, les membres de la famille du Ladon (ses parents, frères et sœur) symbolisaient la dangerosité de la mer. D'ailleurs son nom voulait dire "fort flux"... Les violent courants marins, le ladon les connaissait !

Petite anecdote : la légende raconte qu'il pouvait adopter différentes tonalité de voix.

Ladon et Héraclès sur une assiette Romaine

 

Ladon et Héraclès sur une assiette Romaine

3. Hydre de Lerne

C'est vrai que l'Hydre de Lerne était un gigantesque serpent d'eau, mais elle avait vraiment tous les traits d'un dragon.

Ses parents : c'était la fille de Typhon et d'Echidna, mais a été élevé par Hera.

Sa mission : l'objectif majeur de l'Hydre de Lerne était de veiller sur l'une des entrées de l'Hadès.

Son physique : Ce puissant et gigantesque serpent possédait une multitude de tête. Elle aurait eu entre cinq et cent tête (plusieurs sources donnent un nombre différents). Cela dit, la majorité des récits nous enseignent qu'elle en avait entre sept et neuf.

Une créature hautement venimeuse : son souffle, ses griffes et son sang étaient mortellement venimeux. 

Son Histoire : Elle vivait dans un marécage, à proximité de Lerna. Elle effrayait assez souvent la population, jusqu'au jour où Héraclès alla la combattre. Il lui trancha les têtes avec une massue ou une faucille.

Mais, à chaque fois qu'une de ses têtes était coupée, il en repoussait une ou deux autres. Une de ces tête était même invincible. En effet, même après avoir été sectionnée, elle ne mourrait pas. D'après certains, cette tête était en or.

Alors, afin de mettre à mort l'Hydre de Lerne, Héraclès et son neveu (Iolaus) brûlèrent les moignons coupés. Ainsi, les blessures étaient cautérisées, et donc les têtes ne se régénéraient plus.

Constellation : l'Hydre fut intégré par Hera aux constellations Hydre et Cancer.

Si tu veux en savoir plus sur l'histoire de cette créature, on t'invite à regarder notre article sur l'Hydre de Lerne, tu y apprendra assurément pleins de choses !

L'Hydre de Lerne

4. Python

Serpent, humain, dragon ou les trois ? : Pytho, ou Python, était considéré comme un colossal serpent, ou comme un dragon. Sur les peintures des vases et les sculptures, il prenait les trait d'un serpent. Cela dit, divers récit le montrait sous forme humaine.

Similaire à Échidna ? : Le python a été présenté plusieurs fois comme un dragon mâle ou femelle. Certaines sources l'assimilent à Échidna, une drakaina mi-femme, mi-serpent, qui fut en couple avec le géant et dévastateur Typhon.

Fils du Grand Déluge : selon certaines légendes, il aurait vu le jour grâce à de la vase en décomposition, occasionnée par le Grand Déluge.

Sa mission : il avait été sélectionné par Gaïa (la terre), sa mère, pour protéger l'oracle sacré de Delphoi (Delphes).

Son rival : Python était le principal rival chtonien d’Apollon, dieu protecteur de Delphes.

Son histoire : Dans la version livrée par Hyginus, ce dernier nous dit les choses suivantes : Zeus coucha avec la déesse Léto. Cette dernière devait alors mettre au monde Artémis et Apollon. Hera chargea Python de pourchasser la déesse afin qu'elle ne puisse pas accoucher.

Lorsque l'enfant Apollon eut grandi, il voulu se venger. Il alla directement trouver Python chez lui, au mont Parnasse. Il le poursuivit jusqu'à l'oracle de Gaïa, à Delphes. Il s'introduisit dans le sanctuaire et le tua avec une volée de cent flèches.

Apollon a fait de l'ancienne demeure de Python, son oracle personnel.

Python

5. Dragon de Colchide

Connu sous le nom de Drakôn Kolkhikos, le dragon de Colchide a eu l'immense privilège d'avoir le mot dragon dans son nom !

Ses parents : cette créature était un des fils de Typhon et d'Echidna. C'est d'ailleurs ce qui a fait sa renommée.

Son physique : selon les Métamorphoses d'Ovide, ce serpent géant possédait une crête et trois langues.

Sa mission : d'après la légende, ce dragon était insomniaque. Il ne prenait jamais de pause et ne baisait jamais la garde. Un excellent gardien, en somme ! Ça tombe bien, c’était son travail ! En effet, l'objectif majeur de ce monstre était de sécuriser la Toison d'Or, dans le bosquet sacré d'Arès, en Colchie.

Sa mort : la sorcière Médée a fait plonger cet animal légendaire dans un sommeil intense, avec sa magie et des médicaments. Ou, selon d'autres versions, Orphée l'aurait endormie avec sa lyre. Jason et les argonautes ont donc pu s'emparer de la fameuse Toison d'Or.

Dans une autre version, que l'on peut seulement apercevoir sur vases peints, Jason aurait d'abord été mangé par le monstre, avant d'être régurgité.

Ses dents magiques : les dents du dragon de Colchide ont été récupérées par le roi Aeétès, pour leurs caractéristiques magiques. Il a demandé à Jason de les planter dans un champ sacré d'Arès. Une fois semés, un clan d'hommes guerriers, les Spartois, surgirent de la terre, à l'état adulte.

Le dragon de Colchide

6. Dragon Isménien

Le drakon Ismenios (dragon Isménien) était un gigantesque serpent.

Ses parents : il était le fils d'Arès, dieu de la guerre offensive et de la destruction, dans le mythe Grec.

Sa mission : cet animal mythologique était chargé de protéger la source sacrée d'Arès, non loin de Thèbes.

Son histoire : Quand Kadmos (Cadmos) arriva pour fonder la cité de Thèbes, il envoya des soldats chercher de l'eau. Ses hommes furent tuer par le dragon isménien. 

Kadmos se chargea alors du problème tout seul. Il neutralisa le serpent Isménien avec une lourde pierre.

La déesse Athéna lui commanda de semer les dents du dragon. La récolte fut fructueuse : des féroces guerriers armés et adultes, appelés Sparti, se levèrent de terre. Ils s’entre-tuèrent, sauf cinq d'entre eux : Echion, Udaeus, Chthonius, Hyperenor et Pelor. Ces cinq là sont devenus par la suite les seigneurs ancestraux de Thèbes. 

Par la suite, Arès vengea son fil Isménien, en métamorphosant Kadmos et sa femme en serpents.

Dragon Isménien

7. Dracaena Scythe

Son physique : de la tête jusqu'à la taille, Dracaena Scythe était un femme. En dessous, elle avait une queue de serpent en guise de jambes.

Son histoire : un jour, Hercule voyagea à Scythia, avec le troupeau de Géryon. Pendant, son sommeil, une dénommée Dracaena scythe subtilisa une partie du bétail.

À son réveil, Héraclès (Hercule) les a vaillamment cherché dans tous les recoins du pays. Quand il fut rendu à Hylaea, il a déniché dans une grotte la fameuse créature, qui était la reine de ce pays.

La Dracaena scythe proposa alors à Héraclès une association, avant de renvoyer les animaux. Il accepta et devint alors par son intermédiaire, l'ancêtre d'une ancienne lignée de rois scythes, qui s'est peut-être identifiée à l'Echidna.

Dracaena Scythe

8. Chimère

Le Khimaira (Chimère) était un monstre à trois têtes qui faisait un carnage dans la contrée de Lykia (Lycie), en Anatolie. Selon les poèmes homériques, la Chimère était d'origine divine.

Ses parents : elle était fille de Typhon et d'Echidna.

Respireuse de feu : c'était un monstre assez étrange, qui respirait du feu. Son nom est probablement inspiré du volcan qui répondait au nom de Chimaera, près de Phaselis, en Lycie. 

Un physique atypique : le moins que l'on puisse dire, c'est que son physique était spécial. Elle possédait un corps et une tête de lion, une tête de chèvre qui sortait de son dos, les pis d'une chèvre et un serpent en guise de queue.

Son histoire : Le héros Bellerophon, ayant reçu l'ordre du roi Iobatès de tuer le monstre, parti à la rencontre de la chimère, sur le dos du cheval ailé Pegasos. Il enfonça une lance de plomb pointue dans sa gorge enflammée, ce qui provoqua l'étouffement de la chimère par la fusion du métal.

Constellations : d'après le mythe Grec, Pegasos, qui fut le rival de la chimère, était positionné parmi les étoiles, comme la constellation Pégase qui se lève au printemps. Khimaira fut probablement juxtaposée à cette dernière et associée à la constellation du Capricorne, dont le lever annonçait l'arrivée de l'hiver. En effet, le Capricorne possède une tête de chèvre et une queue en forme de serpent, deux parties que l'on retrouve chez la chimère.

Une histoire qui a inspiré : Une mosaïque gréco-romaine nous laisse penser que les représentations médiévales de Saint Georges tuant le dragon sur son cheval, sont fortement inspirées des représentations gréco-romaines de Bellerophon tuant la chimère sur son cheval ailé.

Chimère

9. Monstre Marin d’Éthiopie

Le ketos aithiopios (monstre marin d’Éthiopie) était un monstre marin.

Sa mission : cette créature était chargé, par Poséidon, de détruire l'Ethiopie. Cela en guise de châtiment pour la "démesure" et l’orgueil de la reine Cassiopée, qui considérait sa fille Andromède comme plus belle que les Néréides.

Son histoire : pour calmer la hargne des divinités de la mer, la fille fut attachée à un rocher, en guise de sacrifice. C'est à ce moment que Persée débarqua. Il observa la jeune fille, s'envola, tua le monstre et la pris comme épouse. D'après certains, Persée aurait métamorphosé le monstre en pierre. Il s'agirait un rocher près de la ville libanaise de Joppé (fréquentée par les touristes de l'Antiquité).

Constellation : le monstre marin, ainsi que Persée, Andromède et ses parents, le roi Képhéus (Cepehus) et la reine Kassiopée, ont été placés parmi les étoiles du ciel en tant que constellations.

Ketos Aithiopios

10. Monstre Marin de Troie

Le monstre marin de Troie (Trojan Cetus) était un géant des mers.

Sa mission : le monstre marin de Troie, fut lui aussi missionné par Poséidon. Dans son cas, c’était pour envahir la terre de Troie. 

Son histoire : quand Laomedon édifia la ville de Troie, Poséidon et Apollon, qui s'étaient rebellés contre Zeus, furent condamnés à servir Laomedon, contre rémunération. 

Poséidon construisit donc les murs de Troie, tandis qu'Apollon prenait en charge le bétail du roi, sur le mont Ida. D'après certains, Poséidon reçu de l'aide par Éaque. Mais, il s'avère que la partie construite par ce dernier était la plus faible. A cet endroit, le mur pouvait être facilement pulvérisé.

Lorsque les deux dieux eurent fait leur travail, Laomedon refusa de les rétribuer, comme il l'avait promis, et les expulsas ... grave erreur !

Vase représentant le monstre marin de Troie

Poséidon sanctionna ce manquement à la promesse, en envoyant un monstre marin sur le territoire de Troie, afin de tout dévaster. 

Un oracle dit alors que, pour échapper à cette terrible punition, le seul échappatoire était d'offrir la fille du roi en sacrifice. Le roi Laomedon s’exécuta, en entravant Hésione aux rochers.

Héraclès s'engagea à sauver la jeune fille, si Laomedon lui donnait les chevaux que Tros avait reçus de Zeus, en compensation de Ganymède. Laomedon promit de les lui fournir. Mais, en bon traître qu'il était, Laomedon oublia encore de tenir parole après qu'Héraclès ait tuer le monstre marin et sauver Hésione. 

Héraclès, passablement énervé, embarqua avec un escadron de six navires en direction de Troie. La-bas, il massacra Laomedon, avec tous ses fils, sauf Podarces (Priam). Il fit épouser Hésione par Telamon.

Hercule qui sauve Hésione

Hercule qui sauve Hésione

Pour aller toujours plus loin dans ton amour des Dragons issus de la Mythologie Grecques, le clan du Dragon te conseille le T-Shirt Dragon & Mythologie Grecque


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.