Apalala

Apalala : l'Homme Dragon

de lecture - mots

L'histoire du Dragon d'eau Apalala fait parti des célèbres récits de la mythologie Bouddhiste.

C'est un conte qui est souvent raconté par les parents bouddhistes à leurs enfants, afin de leur transmettre que le bonheur se trouve dans la foi Bouddhiste.

Apalala

1. L'Histoire d'Apalala

A. Gangi, l'humain maîtrisant les dragons

D'après la mythologie Bouddhique, au début, Apalala était un être humain qui répondait au nom de Gangi.

Ce dernier se servait de ses compétences afin de contenir les pouvoirs des dragons nocifs qui hantaient la contrée. Sans les interventions de Gangi, ces terribles créatures provoquaient des tempêtes qui réduisaient à néant les récoltes des paysans.

Collection de Kimonos Dragons

Afin de récompenser Gangi, le peuple lui donna une partie des récoltes.

Cependant, quelques années plus tard, son peuple "oublia" de lui fournir ses "cadeaux". En réalité, on peut plutôt dire que la plupart d'entre eux ne voulaient plus le rétribuer du tout.

La créature Apalala

B. La transformation de Gangi en Apalala

Toujours selon la même mythologie Bouddhique, Gangi entra alors dans une amertume et une colère profonde. Pour se venger, Apalala pria afin de se métamorphoser en un terrible dragon, qui pourrait provoquer des tempêtes ravageuses détruisant les récoltes.

Son vœu fut entendu. À sa mort, Gangi réapparu sous la forme d'Apalala.

Apalala fut alors un dragon Naga, puissant et terrifiant. Physiquement, il était à mi chemin entre le Dragon et le Serpent.

Le dragon Apalala était originaire de la rivière Swat, qui se situait dans les hautes terres de Peshawar, dans l'actuel Pakistan. Elle était aussi appelée rivière Blanche.

Le Dragon Apalala

C. Les destructions d'Apalala

En possession de ses nouveaux pouvoirs, le dragon Apalala détruisit la région en déclenchant des tornades abominables et des monstrueuses tempêtes de grêle. De plus, il fit jaillir d’énormes crues de la rivière blanche, détruisant les terres des alentours.

Bouddha eut connaissance de la désespérance qui habitait le peuple de cette région, suite aux méfaits d'Apalala. Il en fut bouleversé.

Alors, en compagnie de Vajrapani, il descendit du ciel pour rencontrer Apalala, sur le coté de la montagne de ce dernier, afin tenter de le convertir et de l'apaiser.

👉 Dans la série des dragons inondeurs, il y a également l'Addanc.

Tempête

D. La conversion d'Apalala au Bouddhisme, par Bouddha

La mythologie nous append ensuite que Vajrapani déclencha un surpuissant coup de tonnerre, qui affola le dragon Apalala. Ce dernier du alors se résoudre à prendre en considération ce que lui disait Bouddha. Bouddha lui expliqua qu'il ne pouvait pas continuer à s'en prendre ainsi à ce pauvre village.

Le dragon Apalala fut touché par les sages parole de Bouddha. Il devient alors heureux. Il le remercia pour son instruction sacrée. Ensuite, il fut converti au Bouddhisme par Bouddha.

Bouddha

E. La repentance d'Apalala

Après sa conversion, le cœur d'Apalala était guérit. Il stoppa immédiatement ses exactions. La paix régnait désormais en lui, et dans la région.

Cependant, Apalala, qui se sentait en danger pour sa propre survie, souhaita tout de même qu'on lui octroie les récoltes une fois tous les 12 ans. Par compassion, Bouddha accepta. Selon la légende, c'est pour cela que la rivière Blanche connait une crue tous les 12 ans.

Par la suite, Apalala participa à l'abondance de la région, en provoquant des pluies aux bons moments, pour de meilleurs récoltes.

Le Dragon Naga Apalala

2. Prolonge ton amour pour les dragons aquatiques

Comme on vient de le voir, Apalala est un dragon d'eau.

Si tu désires plonger encore plus profond dans ta passion pour les dragons aquatiques, on te propose 2 solutions (qui peuvent se cumuler) :

- Découvre nos articles sur les dragons de mers, ou sur le Ryujin

- Ou encore notre Short du Dragon et du Bateau en Sursis.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.