Yamata-no-Orochi

Yamata-no-Orochi : Le Dragon Japonais Maléfique

de lecture - mots

Yamata-no-Orochi, ou Orochi, est un dragon serpent légendaire, possédant huit têtes et huit queues.

Il fait partie intégrante du folklore et de la culture Japonaise. Et contrairement aux autres dragons que l'on trouve dans les légendes Japonaises, Orochi est maléfique.

Yamata-no-Orochi

Yamata-no-Orochi

1. L'origine du mythe

A. Étymologie

Selon une étymologie ancestrale, le « O » de Orochi se traduit par « Sommet », et le « Chi » veut dire « Force de la nature ». Ainsi Orochi symbolise l'esprit des sommets. 

B. Racines Proto-Indo-Européenne

La légende d'un Dieu de la tempête affrontant un serpent de mer est un scénario que l'on retrouve d'abord dans la religion Proto-Indo-Européenne. Il y a fort à parier qu'il ait inspiré la légende du Yamata-no-Orochi.

Ce scénario, populaire sous l'appellation chaoskampf ("lutte contre le chaos", en Allemand), symbolise l'affrontement entre l'ordre et le chaos.

Collection de Bagues Dragons

C. Recueils ancestraux Japonais

On retrouve les récits du Yamata-no-Orochi dans deux recueils de textes ancestraux Japonais :

  • Dans le fameux Kojiki, écrit en 680 après JC,
  • Et dans le Nihon Shoki, qui a vu le jour en 720 après JC.

Kojiki

2. Aspect physique

Le Yamata-no-Orochi est un serpent géant à huit têtes qui crachent du poison, et huit queues.

  • Il est long comme huit collines et huit vallées,
  • Son corps est recouvert de mousse,
  • Sur son dos poussent des sapins et des cyprès,
  • Son ventre est enflammé et taché de sang,
  • Ses yeux sont rouges brillants, comme le cerisier d'hiver.
  • Ses 8 têtes symbolisent différents éléments :
    • feu,
    • eau
    • terre,
    • poison,
    • foudre,
    • ténèbres
    • lumière,
    • vent.

Par ailleurs, on note que les animaux polycéphales (à plusieurs têtes) sont très peu nombreux dans la réalité. En revanche, dans les légendes et sur les blasons, ils sont monnaies courantes.

C'est notamment le cas des dragons à plusieurs têtes, à l'image du Yamata-no-Orochi ou encore de l'hydre de Lerne dans la mythologie de la Grèce Antique, tué par Héraclès.

Dragon Serpent Japonais à Huit Tête

3. La légende

A. Susanoo rencontre une famille désespérée

D'après la mythologie Japonaise, le Dieu (Kami) Shinto (Shintoïste) de la tempête, appelé Susanoo ou Susa-no-O, fut chassé du ciel pour avoir dupé la déesse du soleil Amaterasu, qui n'était autre que sa petite sœur.

Après son éviction du Takamagahara (royaume des Dieux immortels), la haute plaine du Paradis, Susa-no-O arriva en haut de la rivière Hii, dans la contrée d'Izumo. Il aperçu des baguettes flotter en aval. Il savait pertinemment que cela voulait dire que quelqu'un habitait en amont.

Il remonta alors le long de rivière jusqu'à tomber sur une famille. C'était un couple Divin de vieilles personnes, nommées Ashinazuchi et Tenazuchi. Ils étaient accompagnés de leur fille. Tous les trois étaient plongés dans une tristesse infinie.

Susa-no-o contre le Yamata-no-Orochi

Susa-no-O contre Yamata-no-Orochi

B. Susanoo promet de sauver leur fille

Lorsque Susanoo leur demanda la raison de leurs sanglots, ils lui répondirent que depuis sept ans, ils devaient offrir chaque année une de leurs filles au dragon Yamata-no-Orochi.

Et, maintenant, c'était au tour de leurs huitième et dernière fille, Kushinada-hime (la princesse des rizières), d’être donnée au terrible monstre Orochi.

Susa-no-O leur promit alors de mettre hors d’état de nuire ce gigantesque serpent dragon, à condition d'épouser leur jeune fille en retour. Le père et la mère acceptèrent volontiers.

La splendide Kushi-inada-hime

La splendide Kushinada-hime, déesse du riz

C. L’élaboration du piège

Pour mettre à l'abri la jeune femme, le Dieu (Kami) de la tempête métamorphosa la déesse Kushinada en un peigne (kushi), qu'il glissa dans ses cheveux.

Après, le dragon du Japon Yamata demanda aux parents de la jeune dame de remuer du saké très fort, puis de bâtir une clôture encerclant leur demeure, avec huit portes. Sur chaques portes, Il leur fit élever une plate-forme. Sur chaque plate forme, il leur fit mettre un récipient contenant cette fameuse boisson alcoolisée. Pour finir, il leur dit de se planquer et de patienter.

Fan des dragons du Japon ? Découvre nos Produits des Dragons du Pays du Soleil Levant.

Susa-no-o

D. Le surgissement de Yamata-no-Orochi

Comme prévu, le Yamata-no-Orochi fut présent au rendez vous.

Sachant que les serpents sont très friands de saké, et que l'Orochi ne déroge pas à la règle, il plongea ses huit têtes dans les huit cuves. La créature se délecta tellement de cet alcool, qu'il en bu plus que de raison. En effet, il avait tous avaler ! Il était complètement ivre, au point de tomber dans les pommes.

Profitant que le dragon aux allures de multiples serpents géant soit dans un sommeil profond, Susanoo le coupa en petits morceaux. Les flots de sangs furent si intenses que le cours d'eau du Hii se transforma en rivières de sang.

Yamata-no-Orochi après avoir bu du saké

E. La relique légendaire

Mais, Susanoo brisa son épée lorsqu'il sectionna la quatrième queue de Yamata-no-Orochi. En effet, il s'avère que cette partie de queue avait une autre épée dans sa chair : la célèbre Kusanagi-no-Tsurugi, une épée remplie de puissance, qui "assemble les nuages célestes". Une sorte d’Excalibur Japonaise.

Susanoo offrit cette relique à sa petite sœur Amaterasu, et fut autorisé à regagner le ciel. Cette épée fut gardée de génération en génération dans la lignée impériale Japonaise.

C'est l'une des trois pièces faisant parties emblèmes impériaux, avec le miroir Yata no Kagami et le bijou Yasakani no Magatama.

De nos jours, le légendaire Kusanagi serait gardé précieusement dans le sanctuaire d'Atsuta, à Nagoya.

L'épée Kusanagi-no-Tsurugi

L'épée Kusanagi-no-Tsurugi, ayant appartenues à plusieurs empereurs

4. Lieux légendaires

A. Le lieu où à vécu le Yamata-no-Orochi

Ama-ga-fuchi, un bassin profond où les eaux de la rivière Hii décelèrent, serait le lieu où à vécu le Yamata-no-Orochi. Il est localisé dans le quartier Kisuki, de Un-nan.

B. Le lieu où ont été enfoui les huit têtes

On trouve également huit cèdres (Happon-sugi) sur le terrain du sanctuaire Hii, à Un-nan. Ils repèrent le lieu où Susano-o a enfoui les huit têtes du dragon Yamata-no-Orochi.

Et il y aussi Tsubogami, une trou sur le terrain du sanctuaire Yaguchi qui serait l'endroit de la localisation d'une des huit cuves de saké.

Un mythe fort passionnant raconte, à propos de Tsubogami, que chaque fois qu'une personne avait un contact avec la pierre, l'orage grondait. Pour empêcher la colère des Dieux, la population locale boucha la fosse avec des pierres, et installa une clôture tout autour.

C. L'endroit où la jeune femme s'est cachée

On remarque aussi le sanctuaire de Yaegaki, à Matsué, qui est positionné à l'endroit où la jeune femme s'est cachée de l'infernal Orochi.

D. L'emplacement du Palais où a vécu Susano-o

Le sanctuaire de Suga, dans la région de Daito à Un-nan, est la localisé au niveau du palais de Suga.

C'est à cet endroit que Susano-o et Kushinada-hime ont habité, après avoir terrassé l'horrible dragon serpent Japonais à huit têtes.

Le nom "Suga" découle de l'expression "sugasugashii" ("rafraîchissant"). C'est ce que Susano-o a affirmé avoir ressenti en débarquant là.

Susanoo contre Yamata-no-Orochi

5. Interprétation

Lorsque Susano-o sauve Kushi-inada-hime, la princesse des rivières, cela peut être perçu comme une métaphore des tentatives de protections des rizières contre les submersions d'eau.

Par ailleurs, le dragon Yamata-no-Orochi pourrait être l'incarnation de la rivière Hi. Effectivement, cette dernière contenait beaucoup de terre rouge et possédait autant d'affluents que ce serpent géant avait de têtes et de queues.

6. Dans les jeux vidéos et les dessins animés

  • Orochi est un patron dans le jeu vidéo Dragon Quest 3,
  • Yamata No Orchi est un Yokai dans le jeu Nioh, sur Playstation 4,
  • On l'aperçoit également dans Okami HD, sur Nintendo Switch,
  • Il figure dans le MMORPG Aura Kingdom,
  • Yamata No'orochi se trouve dans Final Fantasy XIV,
  • Le Yamata est une "technique de serpents" dans le fameux manga Naruto.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.