Knucker

Knucker : Dragons des Trous

de lecture - mots

Knucker est un mot issu du patois Anglais, qui désigne des dragons aquatiques. Ces derniers demeuraient dans des trous du comté du Sussex, en Angleterre.

Knucker

Knucker

1. Lieux d'habitation

D'après certains mythes, les Knuckers se situaient dans plusieurs "trous de Knucker" dans le comté du Sussex, notamment à Shoreham, Binsted, Lancing, Lyminster et Worthing.

Ces trous mesurent à peine 6 mètres de diamètre, et n'ont pas de fond. En effet, d'après la légende, 6 cordes de cloches de l'église de Lyminster avaient été reliées et descendues dans le trou pour déterminer la profondeur du trou de Lyminster. Mais, elles ne touchaient pas le fond.

Trou de Knucker

Cependant, en réalité, des plongeurs de l'ère moderne ont relevés que ce trou était profond d'environs 9 mètres.

Par ailleurs, ces "trous de Knuckers" sont alimentés par une puissance source souterraine. Elle permet de garder le bassin clair et à température stable tout au long de l'année.

2. Étymologie

Knucker descend du mot anglais ancestral "Nicor", voulant dire "monstre marin". Il est employé dans le poème Beowulf. D’ailleurs, on a fait un article sur les dragons dans Beowulf.

Collection de Vestes Dragons

Dans certains endroits du Sussex, ce terme désigne un étang dont la source est invisible (comme un ruisseau souterrain). Knucker est un dérivé du mot "Nix", qui indique une forme d'esprit de l'eau.

3. Apparence

Les Knuckers sont des dragons aquatiques. Cependant, aussi surprenant que cela puisse paraitre, ils sont pourvus d'ailes.

Dessin d'un Knucker

4. Légendes

Selon une mythologie, le plus connu des Knucker créchait à Lyminster. Il affolait la population locale, car il dévorait les troupeaux d'animaux et les humains du coin.

D'un commun accord, le peuple était résolu à éradiquer ce dragon mortel.

Plusieurs versions existent :

  • Selon une première histoire, le roi du Sussex avait promis la main de sa fille à celui qui viendrait à bout du dragon. Un chevalier téméraire accepta la quête et terrassa le Knucker. Il eut donc le privilège d'épouser la princesse. Sa pierre tombale, la Dalle de la Tueuse, se trouve dans l’église Lyminster.
  • Selon un autre récit, le maire d'Arundel avait promis une récompense à celui qui triompherait du dragon. C'est le fils d'un fermier de la région, nommé Jim Pulk ou Jim Puttock (Wick dans d'autres versions), qui a abattu le Knucker. Il l'a empoisonné avec une tarte géante toxique. Il avait ramenée cette dernière au dragon à l'aide d'un cheval et d'une charrette. L'horrible Knucker, étant un fin gourmet, avait englouti la tarte, le cheval et la charrette. Après que le dragon ait dégusté son plat du jour, le jeune homme est réapparu pour lui porter le coup de grâce : il lui trancha la tête.
  • Dans certaines versions, Jim trépasse à son tour, surement à cause du poison qu'il avait concocté. Cela dit, ce passage a peut être été rajouté après coup, afin de justifier la dalle de la Tueuse.

Dragon du Sussex, sur un vitrail

5. Dans la culture populaire

On retrouve le dragon Knucker dans différentes œuvres :

  • Dans la série de livres Dragonology,
  • Dans Sláine, qui est une bande dessinée britannique de l'an 2000,
  • Dans la série de livres The Sea of Trolls, de Nancy Farmer. Les Knuckers tiennent un rôle particulièrement prépondérant dans le deuxième livre, The Land of the Silver Apples,
  • Dans la série animée Dragon Tales de PBS, les personnages Zak et Wheezie habitent dans un "knucker hole", sous la surface terrestre.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.