Grand'Goule

Grand'Goule : La Légende Poitevine

de lecture - mots

Avant d'avoir une renommée nationale en raison des combats qui s'y déroulèrent, Poitiers était remplie d'histoires mythiques.

Parmi elles figure l'effroyable légende populaire du Grand'Goule. Ce dernier était un dragon qui terrorisait la population locale !

Cette légende fait partie de la culture locale, mais aussi du patrimoine national de la France.

Sculpture de la Grand'Goule

👉 Découvre une autre légende de dragon, qui s'est déroulée à proximité de Poitiers. Il s'agit du mythe du

Dragon de Niort

1. Le mythe de la Grand'Goule

A. Une abbaye en proie aux inondations

L'histoire se déroule environs 1500 ans en arrière, dans la ville de Poitiers, en France.

Dès les premières pluies, la rivière du Clain sortait de son lit. Les crues inondaient fréquemment les caves et les parties souterraines de Poitiers. D'ailleurs, on retrouve ce type de phénomène un peu partout en France.

Collection de Produits de Dragons et Croix

Lorsque le niveau de l'eau augmentait, l’abbaye Sainte Croix subissait de multiples et suspectes disparitions. Il faut savoir, par ailleurs, que cet édifice était l'une des abbayes les plus vieilles et vénérées de la région.

Les stocks de vivres de l’abbaye se situaient au sous-sols, comme dans bon nombre d'habitations. Cette pièce, qui était donc reliée au réseau souterrain, était en proie aux inondations.

Rivière du Clain

La rivière du Clain

B. Une macabre rencontre

Une soirée où l'orage grondait, une bonne sœur alla au sous sol pour se ravitailler en nourritures et en cierges.

Deux autres sœurs, inquiète de ne pas la voir remonter, partirent à sa recherche dans le local en bas.

Arrivée là-bas, leurs stupéfactions furent totales. Elles virent une trace de sang, mais pas la pauvre sœur.

L’une d’elle, la moins âgée et la plus téméraire, fouilla dans la cave. Elle aperçu, tapis dans la pénombre, deux joyaux luisants qui la scrutaient. À mesure qu'elle tentait de savoir à qui ou quoi elle avait affaire, les rond rouges s'éloignaient dans l'intense obscurité.

La deuxième sœur, qui s'était arrêter au pas de la porte du local à nourriture fut happé de peur, en entendant un énorme cri. Même pas le temps de prévenir les autres religieuses, qu'une horrible bête diabolique se tenait face à elle.

Grand'Goule et Abbaye

C. Un dragon rempli de haine

Cette créature possédait une gigantesque tête de lézard, qui était complètement disproportionnée en comparaison à son corps serpentiforme, long et fin.

Ce dragon avait également deux pattes avec des griffes, ainsi que deux ailes semblables à celles des chauves-souris. Cela dit, tout ceci n'était rien par rapport à ses yeux qui dégoulinaient de haine.

Et en plus, comme cette bête fixait la sœur droit dans les yeux, elle était terrorisée. Finalement, elle alla retrouver les deux autres religieuses dans l'estomac du monstre.

La Grand'Goule au musée

D. La riposte de Sainte Radegonde

À la suite de ces disparitions, la matriarche de l’abbaye, Sainte Radegonde, rassembla les sœurs les plus téméraires de son ordre.

Après avoir béni le pain, Dame Radegonde prit les bougies et les livres sacrés, elles empruntèrent ensemble les longues et tortueuses marches qui menaient en bas. 

Dans cet environnement lugubre et glauque, elles avancèrent avec crainte mais vaillance, regroupées derrière la Sainte impassible. 

Soudain, l'immense dragon surgit. En ouvrant sa gueule en grand, il laissa entrevoir ses longues dents affûtées, mesurant environs 50 cm chacune.

C'est alors que la matriarche balançât une poignée de pain béni dans le cornet grand ouvert du monstre. Dès que ce pain béni rentra en contact avec la bestiole, la chair de cette dernière s'étiola. Le monstre avait si mal, qu'il hurla de douleur. Son cri était si aigu que les murs frissonnèrent. Finalement, la bête trépassa.

Puisqu'on parle de sœurs et de dragon, on tient à te signaler que l'on a écrit un article sur le dragon Biblique.

Tu connais maintenant la légende du dragon Grand'Goule ! Par ailleurs, cette histoire fait fortement penser à celle de la Tarasque.

Sainte Radegonde

Sainte Radegonde

2. Autres variantes de la légende

Une autre version du mythe soutien que la mort de la Grand'Goule ne fut pas causée par Sainte Radegonde. En effet, ce serait à mettre à l'actif d'un condamné à mort à qui l'on aurait dit qu'il serait libre s'il venait à bout du monstre.

Selon certaines sources, l'histoire date du 6ème siècle, mais d'autres disent qu'elle est nettement moins ancienne.

Et, dans certains cas, le condamné s'en serait sorti sans aucun problème, alors que dans d'autres, il fut empoisonné par l'haleine nauséabonde du dragon.

Logo du Stade Poitevin

3. Popularité et culture

  • La Grand'Goule est un dragon très connu, il est associé à la ville de Poitiers et sa légende. Il est le symbole de l'équipe de foot Stade Poitevin, et du musée Sainte-Croix qui accueille son portrait en bois,
  • Jadis, la Grand'Goule était promenée lors des procession Religieuses,
  • De nos jours, le 13 août, jour de la Sainte Radegonde, les habitants de la ville de Poitiers déambulent dans les rues pour célébrer la mort du dragon,
  • Une boîte de nuit, juste en face de l’église Sainte Radegonde, porte son nom. Une revue régionale parue dans l'entre deux guerre, avait pris aussi son nom,
  • Depuis 2004, la Confrérie de la Grand'Goule met sur le devant de la scène un plat traditionnel régional, le broyé du Poitou,
  • Une place de la Grand'Goule se situe à Poitiers, dans le secteur de Beaulieu,
  • Saches également qu'il existe un livre intitulé Radegonde et la grand'goule.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.