Anatomie Dragon

Anatomie du Dragon Occidental

de lecture - mots

Dans cet article, nous allons brosser un portrait de l'anatomie du dragon occidental.

Et crois nous sur parole, ce n'est pas une créature banale, ni un animal comme les autres ! Accroche-toi, ça va décoiffer !

Dragon Anatomie

1. Anatomie globale du dragon

  • La squelette du dragon se compose d'une grande tête, un long cou, des épaules larges, des pattes épaisses, une queue puissante et des ailes de grandes envergures,
  • Contrairement aux os d'un homme, ceux des dragons sont très robustes, creux et légers. C'est vrai qu'avoir des os creux et léger, ça aide à voler,
  • Le dragon occidental possèdent des muscles très puissants,

Collection des Produits Dragons les plus vendus

  • Grâce à son puissant muscle masséter dans la mâchoire, le dragon peut facilement broyer les os,
  • Deux énormes muscles (Supraspinatus et Flexor alae major), localisés à proximité de la poitrine, permettent au dragon de voler,
  • Les imposantes ailes du dragon occidental ressemblent fortement à celles d'une chauve-souris,
  • Une fois devenus adultes, certains types de dragons ont une taille qui peut mesurer jusqu'à 26 mètres de long.

Anatomie du dragon

2. Œil du dragon

Habituellement, le dragon d'occident a un œil jaune vif, avec une fente serpentine en guise de pupille.

Cela dit, les yeux du dragon changent selon la race. Certains sont dépourvus de pupilles, alors que d'autres ont des yeux violets et des pupilles.

Œil de Dragon

3. Ailes

A. Généralités

  • La plupart des ailes draconiques sont inspirées de celles des chauves-souris,
  • Elles ont quatre points d'accroches sur le corps du dragon. Par comparaison, un oiseau n'en a que deux,
  • L'aile de cet animal légendaire est, de manière générale, plus grande que le corps du dragon lui-même, afin de pouvoir soulever son imposante masse,
  • Ces ailes ont la capacité de soutenir un poids élevé, puisqu'elles arrivent à maintenir en l'air le dragon,
  • Le dragon parvient à voler en "prenant" l'air avec ses ailes,
  • Le bébé dragon apprend à voler de la même façon qu'un petit oiseau. C'est à dire qu'il saute depuis des endroits relativement haut, et essaye de maîtriser son vol,
  • Par ailleurs, le dragon oriental (dragon chinois, japonais, vietnamien ...), qui n'a pas d'ailes, parvient à voler grâce à des pouvoirs magiques.

Ailes de Dragons

B. Structure osseuse similaire à celle des humains

La structure osseuse de l'aile de cet animal mythologique est similaire à celle d'un bras humain.

Elle possède un humérus, une articulation du coude, un poignet et des phalanges.

C. Les ailes sont aussi des armes

Ses ailes peuvent aussi servir d'armes.

Cela dit, comme elles ne sont pas aussi solides et résistantes que le reste du corps, le dragon ne fait cela qu'en cas d'ultime recours.

En effet, si les membranes des ailes sont sectionnées, le dragon risque de ne plus jamais voler. Cela est fort dommageable pour un dragon !

Dragon

4. Écailles du dragon

A. L'évolution des écailles

Un dragon est recouvert d'écailles.

Lorsqu'il voit le jour, ses écailles sont molles comme du papier de soie.

Au fur et à mesure qu'il prend de l'age, elles s'endurcissent. A parti de l’éclosion, ce processus prend un an pour arriver à son terme.

B. Le rôle défensif

Un jeune dragon vulnérable déploie ses grandes ailes remplies d'écailles pour dissuader les prédateurs de s'en prendre à lui. Ainsi, les écailles peuvent servir de repoussoir.

Cela dit, si cette stratégie tombe à l'eau, les écailles ultra-résistantes du dragon s’avèrent être un rempart efficace contre les attaques. Elle sont dures comme l'acier. Ainsi, son corps qui est vulnérable, est sous bonne protection.

Ces écailles ont la capacité de résister à de terribles affronts, comme par exemple un coup d'épée direct.

Écailles de Dragon

C. Propriétés des écailles

  • Les écailles, les griffes ainsi que les cornes d'un dragon sont composées à base de cellules, densément tassées, d'une protéine nommée kératine,
  • Globalement, les écailles draconiques ressemblent à des larmes. Elles sont en quinconce et se chevauchent,
  • Les écailles les plus grandes se trouvent sur la poitrine du dragon,
  • Le chevauchement des écailles produit un léger bruit lorsque le dragon se déplace,
  • Afin de se laver ou de se rafraîchir, le dragon peut soulever ses écailles.
  • Certaines races vont même jusqu’à changer la couleur de leurs écailles pour se camoufler. Des sortes de dragons caméléons, en somme,
  • Les écailles peuvent aussi changer de couleur lorsqu'elles sont agitées ou pendant la saison des amours. Cela est rendu possible, par les cellules pigmentaires des écailles.

D. Un révélateur de l'état de santé

    Grâce aux écailles, on est en mesure de déterminer si un dragon est en bonne santé ou pas.

    En effet, lorsqu’il est malade, ses écailles deviennent maussades et ternes. Un dragon en bonne santé, au contraire, a des écailles rayonnantes et éclatante.

    Un dragon avec de grandes cornes

    5. Cornes

    Certains dragons disposent de cornes ou de pointes sur la tête, qui descendent le long de la colonne vertébrale.

    6. Sens du dragon

    • Les sens du dragon sont assez comparables à ceux des humains (vue, ouïe, odorat, toucher/équilibre et goût). Cependant, ils sont beaucoup plus "affinés" que les nôtres. En effet, leur cinq sens sont extrêmement sensibles,
    • Ses sens les plus aiguisés sont la vue, l'odorat et le toucher. La quasi totalité des dragons occidentaux parviennent à percevoir la palette de couleurs dans son intégralité,
    • Et, certains dragons possèdent même un sixième sens. Celui-ci leurs octroie la capacité de percevoir les émotions d'un autre être. Ce sens est très affûté, surtout lorsque le dragon est prêt de l’individu en question,
    • Et, en plus, les variétés nocturnes ont une vision de nuit augmentée, avec plus de "bâtonnets".

    Un dragon sublime

    7. Digestion

    La nourriture est décomposée en matières organiques, telles que le méthane.

    Ce gaz est stocké par le dragon, dans une sorte de "poumon" prévu à cet effet.

    8. Souffle de feu

    Le dragon possède une glande d'hydrogène qui, combinée avec une étincelle de platine en poudre (provenant de la roche sédimentaire qu'il ingurgite), produit du feu.

    Pour cracher ce feu, il doit ensuite mélanger son méthane avec une petite quantité de phosphore. Cette dernière a la propriété de s'enflammer dans le feu, lorsque ce dernier est au contact de l'air.

    D'après certains mythes, d'autres dragons ont la capacité de respirer de l'acide, du gel et des gaz toxiques.

    Et contrairement aux idées reçues, il n’existe pas que des dragons cracheurs de flammes. En effet, bien d'autres variétés de dragons subsistent.

    Dragon cracheur de flammes

    9. Couleurs

    En ce qui concerne les couleurs des écailles, les dragons les reçoivent en héritage de leur parents (un peu comme les humains pour la couleurs des cheveux).

    Les écailles d'un dragon ne sont jamais d'une seule couleur. Par exemple, si un dragon est bleu, il aura plusieurs nuances de bleu : clair, moyen, foncé, bleu-noir ... 

    En général, un dragon s'accouple avec un autre qui a les écailles de la même couleurs que lui.

    Cela dit, des métissages peuvent exister. Par exemple, un dragon doré et un dragon vert peuvent mettre au monde une créature de couleur bronze.

    Il serait beaucoup trop long de faire l'inventaire complet de toutes les nuances de colorations des dragons. Mais, on peut quand même lister les trois principales :

    • Bleu
    • Rouge
    • Vert

    Un dragon rouge

    10. La reproduction

    Pour pouvoir batifoler sereinement, deux dragons amoureux s'envolent très haut dans le ciel. Tu conviendras aisément que c'est quand même plus classe que d'aller à l’hôtel.

    Au moment fatidique, ils s'enveloppent dans leurs ailes et tombent en chute libre. Lorsqu'ils arrivent à moins de trente mètres du sol, ils ouvrent leurs ailes et atterrissent en douceur, comme un parachute. Que d'émotions tout ça !

    Ce processus est dû au fait que les dragons sont passionnés par la vitesse et le danger. Cela pimente leur relation amoureuse.

    Deux dragons amoureux, juste avant la reproduction

    11. Les Oeufs

    Le dragon occidental pond des œufs, à la manière des reptiles et des oiseaux. Ces œufs ont des coquilles résistantes, qui les protègent du monde extérieur.

    La période d'incubation change selon les races. Globalement, on peut l'estimer à environs un à cinq ans. Ce qui est beaucoup plus rapide, soit dit en passant, que les 1000 ans requis pour les dragons asiatiques.

    Oeuf de dragon

    12. Reconnaître un dragon mâle et femelle

    L'appareil de reproduction du dragon est interne, à l'inverse des humains (pour ceux qui ne le sauraient pas ...). Sachant cela, il est assez compliqué de savoir si un dragon est un mâle ou une femelle. 

    On peut tout de même le savoir, en observant son comportement général, ou son apparence physique d'un peu plus près :

    • Un dragon mâle a des membres un peu plus musclés, et des ailes plus épaisses,
    • Un dragon femelle a un museau plus mince (y compris les mâchoires, la bouche et le nez),
    • Les yeux d'une femelle sont souvent légèrement plus grands,
    • Le dragon mâle possède de plus grandes cornes et une queue en pointe de flèche plus large,
    • Le mâle est généralement plus violent, impulsif et semblent plus autoritaire. Cela ne veut pas dire pour autant que la femelle est le contraire de tout cela,
    • La femelles a un coté davantage mystique. En effet, elle dégage plus de mystères et d'émerveillements artistiques, quand on l'observe.

    👉 Si tu es passionné par l'anatomie et le squelette des dragons, nous te proposons nos Produits de Dragons Squelettiques.

    👉 On te conseille aussi de lire le livre Dragonologie, l'encyclopédie des dragons. Cet ouvrage sur les dragons est extrêmement précis : anatomie, mode de vie, habitation ...


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

    Newsletter

    Recevez nos articles dans votre boite email.